Hédy Sellami présente
Recherche

Extraits à venir sur Eclairages

Extraits à venir sur Eclairages
Parmi les films dont nous mettrons des séquences en ligne prochainement :

Miss Mend, de Barnet et Ozep

Les mondes futurs, sur un scénario de HG Wells

Coeurs en lutte, de Fritz Lang

Le village du péché, d'Iwan Prawow et Olga Preobrashenskaja

Othello, d'Orson Welles

Le chevalier à la rose, de Robert Wiene

The dragon painter, avec Sessue Hayakawa






De Pandora aux Dames du bois de Boulogne

De Pandora aux Dames du bois de Boulogne


Eclairages vous propose une sélection de séances, avec aussi le maghreb; En dirigeable sur les champs de bataille; et Nosferatu en ciné-concerts; Samuel Fuller; le mythe d'Orphée; un mini-cycle japonais; Le monde perdu; Géant; Claude Autant-Lara; des opus français des années 1930; Fassbinder; Maigret et l'affaire Saint-Fiacre; Robert Bresson; un festival chinois; ou encore Une certaine rencontre.

Cliquez ICI










Pour la diffusion de films muets à la télévision publique


Quoi qu'en disent certains, la connaissance et la publication des films muets restent faibles, fragmentaires.

C'est particulièrement le cas des films français.

Voici qui est tout de même stupéfiant : on ne peut trouver en DVD qu'une infime minorité des oeuvres les plus marquantes signées par les cinéastes les plus célèbres : Gance, Dulac, L'Herbier, Antoine, Epstein (1) ...

Il faut parfois chercher chez des éditeurs étrangers pour dénicher une oeuvre !

Et ne parlons pas des réalisateurs davantage négligés encore : les Roussel, les Kemm, les Lion, les Hervil, les Poirier ...

N'est-il pas pour le moins étrange que ces cinégraphistes soient littéralement interdits d'antenne dans leur propre pays ?

Pour ne citer que ce seul exemple, combien de films signés Baroncelli la télévision française a-t-elle diffusés depuis qu'elle existe ?

Il ne serait pas scandaleux qu'une chaîne publique projette, ne serait-ce qu'une fois par mois, un film français muet.

Cela n'apparaîtrait tout de même pas disproportionné par rapport au nombre de gens intéressés, certes faible.

France 5 diffusant déjà des documentaires, France 3 le Cinéma de minuit, France 2 (irrégulièrement et très tard) le Ciné-club, France 4 pourrait être tenue de respecter ce minimum que l'on serait en droit d'attendre du service public.


(Notre illustration : Monte-Cristo (1929) de Fescourt : le crime dans l'auberge).




(1) ajouté le 29 mai 2014 : Epstein fait maintenant l'objet d'une édition en dvd.


289e filmographie

289e filmographie

Deux partitions pour une grève



Стачка (La grève, 1925) d'Eisenstein, peut être visionné en deux copies, avec deux musiques différentes.

L'une (ci-dessus) a été composée récemment par Pierre Jodlowski pour la cinémathèque de Toulouse. L'autre (ci-dessous) est constituée de morceaux signés Chostakovitch pour une restauration soviétique de 1969.

C'est l'occasion de constater à quel point l'accompagnement sonore d'un film muet en modifie la perception.






Technicolor



On trouvera ci-dessous une liste de films en Technicolor.





A l'origine, Technicolor est une société américaine fondée en 1915. Elle invente des procédés de cinéma couleur.


Dès l'époque du cinéma muet, existe le Technicolor dit bichrome (basé sur deux couleurs primaires). Ce procédé a été utilisé, par exemple, pour plusieurs séquences du film américain Redskin (1929), de Victor Schertzinger.


Au début des années 30, est mis au point le Technicolor trichrome, utilisant les trois couleurs primaires : rouge, vert et bleu. Le premier long métrage de fiction en Technicolor trichrome serait Becky Sharp (1935) de Rouben Mamoulian.

The adventures of Robin Hood (Les aventures de Robin des Bois, 1938), de Michael Curtiz et William Keighley, est l'une des réussites du Technicolor : cliquez
ICI


Gone with the wind (Autant en emporte le vent, 1939), de Victor Fleming, est aussi un bel exemple de ce que pouvait le Technicolor :

à l'évidence, le générique a notamment pour fonction de présenter une palette de ses possibilités : cliquez
ICI

l'incendie d'Atlanta est resté un morceau de bravoure : cliquez ICI

la fin de la première partie, pour le plaisir aussi de revoir la grande Vivien Leigh : cliquez ICI




Comme Technicolor des années 1940, citons par exemple Blood and sand (Arènes sanglantes, 1941), de Rouben Mamoulian : cliquez ICI



Le Technicolor a également accompagné les développements du western, singulièrement dans les années 1950.

Voici par exemple le début de Shane (L'homme des vallées perdues, 1953) de George Stevens : cliquez
ICI


Autre western en Technicolor :
The hanging tree (La colline des potences, 1959) de Delmer Daves : cliquez
ICI


Encore un western en Technicolor : The far country (Je suis un aventurier, 1954) d'Anthony Mann : cliquez ICI



Comme autre exemple de film tourné en Technicolor, nous avons choisi un extrait de West side story (1961), de Robert Wise et Jerome Robbins.


Encore un exemple : Les oiseaux, d'Alfred Hitchcock. Cliquez ICI



Le Technicolor a aussi accompagné les développements de la science-fiction: voici un extrait de La chose, signé John Carpenter : cliquez ICI



Blade runner (1982) de Ridley Scott, est également en Technicolor : cliquez ICI




Technicolor encore pour Duel (1971) signé Spielberg : cliquez ICI


Technicolor aussi pour le film-catastrophe :

voici par exemple Le jour d'après (2004) de Roland Emmerich : cliquez
ICI





Pour un autre film de Robert Wise, réalisateur de West side story :

Tribute to a bad man (La loi de la prairie, 1956) : le début : cliquez
ICI



Technicolor fut utilisé également pour le film de pirates :

voici par exemple un extrait de L'île au trésor (1950) de Byron Haskin : cliquez
ICI


Technicolor n'a pas été utilisé seulement pour des films américains.

Par exemple, French cancan (1955), film français de Jean Renoir, est en Technicolor: cliquez
ICI


A titre de comparaison, voici un film, non pas en Technicolor, mais en Eastmancolor :

1 homme de trop (1967) de Costa-Gavras : cliquez
ICI


Autre film en Eastmancolor :

Plein soleil (1960) de René Clément : cliquez
ICI


Voici un film en Technicolor et Deluxe :

Oblivion (2013) de Joseph Kosinski : cliquez
ICI











Hédy Sellami, eclairages.eu

éclairages mode d'emploi | édito | agenda | décors | flash-back | générique | gros plan | liens | Glossaire

Plus de 1 400 liens cinéma !

Plus de 1 400 liens cinéma !


Eclairages est, à notre connaissance, le seul support à répertorier un aussi grand nombre de sites consacrés au septième art, qui plus est classés par thèmes, continents, pays, ordre alphabétique.













La banque Nemo, un film d'une brûlante actualité



Réalisé vers 1934, l'opus de Marguerite Viel retrace l'ascension sociale d'un arriviste qui ne recule devant aucune manoeuvre pour parvenir au sommet.

Ce n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre, mais il est au moins une scène qu'il faut voir, aujourd'hui en 2013, tant elle paraît d'actualité : le conseil des ministres (notre extrait). A l'époque, cette scène, qui montre ces messieurs sous leur jour véritable, aurait d'ailleurs été censurée, coupée.

Certains prétendront que nous sommes dans la caricature : au contraire, il nous paraît que nous sommes encore au-dessous de la réalité, de notre réalité.

Toute ressemblance avec des personnages et des faits existant aujourd'hui constitue, sans doute, une coïncidence ...

Il n'empêche que l'on croirait entendre parler d'affaires actuelles, récentes, quand, par exemple, le président du Conseil rappelle au ministre des colonies qu'il a concédé des terrains à l'affairiste alors que ses subordonnés le lui avaient déconseillé; ou lorsque la question est posée de savoir comment le banquier véreux peut être en possession de documents qui auraient dû rester entre les mains du même ministre ...

Frappants échos encore avec la situation actuelle quand on rappelle au président du Conseil qu'il a plaidé pour le banquier il y a six mois ...

Aura-t-on la cruauté de remarquer aussi combien est ressemblant ce personnage d'imbécile qui tient à son poste parce qu'il est ministre pour la première fois, et depuis si peu de temps, alors qu'il était député depuis quinze ans ...

Oui, tout cela ressemble horriblement à ce qu'aujourd'hui, nous vivons en pire ...







Alfred sur les traces d'Agatha ?

Alfred sur les traces d'Agatha ?

Eclairages vous présente une nouvelle étude sur Hitchcock. Intéressons-nous plus particulièrement à ses rapports avec une Anglaise célèbre ... "la reine du crime" ... Agatha Christie. Nous allons voir que plusieurs films du cinéaste présentent d'étranges ressemblances avec certains livres de sa compatriote.





Quand Kurosawa fait appel à Ravel







Le récit de la femme violentée dans 羅生門 (Rashomon) est accompagné d'une partition inspirée du célèbre Boléro.

Démonstration en images et en musique avec l'extrait du film et le final de l'opus ravélien.













25 de nos 338 extraits de films

Répertoire des films noirs américains



Eclairages met en ligne un répertoire des films noirs américains, classés par compagnie cinématographique et par ordre alphabétique.

Pour chaque film, le générique, le résumé, des photogrammes et un ou plusieurs extraits.

Le répertoire sera progressivement enrichi.









Paramount


RKO


Twentieth Century Fox


Universal