Hédy Sellami présente
Recherche

Extraits à venir sur Eclairages

Extraits à venir sur Eclairages
Parmi les films dont nous mettrons des séquences en ligne prochainement :

Miss Mend, de Barnet et Ozep

Les mondes futurs, sur un scénario de HG Wells

Coeurs en lutte, de Fritz Lang

Le village du péché, d'Iwan Prawow et Olga Preobrashenskaja

Othello, d'Orson Welles

Le chevalier à la rose, de Robert Wiene

The dragon painter, avec Sessue Hayakawa






Du Val d'enfer à Un drame au studio

Du Val d'enfer à Un drame au studio


Eclairages vous propose une sélection de séances, avec aussi En rade; et Nosferatu en ciné-concerts; Jean Renoir; Sternberg; Fritz Lang; le cinéma colonial français; Weimar/Berlin; Visconti; la guerre de 14/18; Ingmar Bergman; Hondo, l'homme du désert; La jeune fille à la perle; ou encore Eisenstein.

Cliquez ICI










Cinéma d'animation muet à Paris



Du 17 octobre au 3 novembre 2018, la Fondation Pathé-Seydoux présente des films d'animation muets, d'Emile Cohl à Walt Disney. Ils sont projetés en ciné-concerts









293e filmographie

293e filmographie

Deux partitions pour une grève



Стачка (La grève, 1925) d'Eisenstein, peut être visionné en deux copies, avec deux musiques différentes.

L'une (ci-dessus) a été composée récemment par Pierre Jodlowski pour la cinémathèque de Toulouse. L'autre (ci-dessous) est constituée de morceaux signés Chostakovitch pour une restauration soviétique de 1969.

C'est l'occasion de constater à quel point l'accompagnement sonore d'un film muet en modifie la perception.






Pour la diffusion de films muets à la télévision publique



Quoi qu'en disent certains, la connaissance et la publication des films muets restent faibles, fragmentaires.

C'est particulièrement le cas des films français.

Voici qui est tout de même stupéfiant : on ne peut trouver en DVD qu'une infime minorité des oeuvres les plus marquantes signées par les cinéastes les plus célèbres : Gance, Dulac, L'Herbier, Antoine, Epstein (1) ...

Il faut parfois chercher chez des éditeurs étrangers pour dénicher une oeuvre !

Et ne parlons pas des réalisateurs davantage négligés encore : les Roussel, les Kemm, les Lion, les Hervil, les Poirier ...

N'est-il pas pour le moins étrange que ces cinégraphistes soient littéralement interdits d'antenne dans leur propre pays ?

Pour ne citer que ce seul exemple, combien de films signés Baroncelli la télévision française a-t-elle diffusés depuis qu'elle existe ?

Il ne serait pas scandaleux qu'une chaîne publique projette, ne serait-ce qu'une fois par mois, un film français muet.

Cela n'apparaîtrait tout de même pas disproportionné par rapport au nombre de gens intéressés, certes faible.

France 5 diffusant déjà des documentaires, France 3 le Cinéma de minuit, France 2 (irrégulièrement et très tard) le Ciné-club, France 4 pourrait être tenue de respecter ce minimum que l'on serait en droit d'attendre du service public.


(Notre illustration : Monte-Cristo (1929) de Fescourt : le crime dans l'auberge).




(1) ajouté le 29 mai 2014 : Epstein fait maintenant l'objet d'une édition en dvd.

(2) ajouté le 21 septembre 2018 : les programmes changeant constamment, France 5 diffuse actuellement - mais pour combien de temps ? - des classiques le lundi soir. Quant au ciné-club de France 2, il a été supprimé il y a bien longtemps … Cela étant, toujours pas de films muets en vue ... On peut se demander pourquoi la télévision publique ne passerait pas les films muets que l'on peut voir par exemple à la cinémathèque française ou à la Fondation Seydoux/Pathé; peut-être est-ce une question de droits ...


Margarete Schön : 1895/1985

1895-1985


Margarete Schön, actrice allemande née le 7 avril 1895 et décédée le 26 décembre 1985.
Elle incarna notamment Kriemhild dans Les Nibelungen de Fritz Lang.
Cette filmographie a été enrichie le 18 juin 2010 avec un extrait des Nibelungen.
Le 31 décembre 2006 : nous avons ajouté un résumé du film L'assomption d'Hannele Mattern.





1919



Der tanzer, de Carl Froelich




1920



Das grosse licht, de Hanna Henning



Die goldene krone, d'Alfred Halm



Frauen von gnadenstein, de Joe May




1921



Der leidensweg der inge krafft, de Robert Dinesen





1922



Hanneles Himmelfahrt (L'assomption d'Hannele Mattern), d'Urban Gad

Margarete Schön est Johanna, la mère d'Hannele.

Avec :
Margarete Schlegel : Hannele, la fille de Johanna et de Berger
Ernst Dernburg : Berger, père biologique d'Hannele
Hermann Vallentin : Mattern

Johanna vit avec son père, qui est dans une situation financière catastrophique. Un certain Mattern veut profiter de cette situation : si le papa lui accorde la main de la jeune femme, Mattern résoudra ses problèmes d'argent.
Mais Johanna aime Berger, le secrétaire du bourgmestre.
Un jour, son père commet un vol. Mattern saute sur l'occasion : il l'aidera si on lui donne Johanna; sinon, il le dénoncera.
Johanna n'a plus qu'à céder; d'autant qu'ayant confessé la culpabilité de son père à Berger, celui-ci déclare que son devoir passe avant tout et qu'il ne protègera pas un voleur.
Un jour que Mattern s'apprête à la prendre, Johanna lui demande s'il acceptera l'enfant qu'elle porte en elle et qui est de Berger.
Ce dernier quitte la ville, sans savoir, apparemment, qu'il est père.
Nous voici 15 ans après : un intertitre nous dit que la vie de Johanna a été misère et malheur. Mattern est un ivrogne, un propre à rien qui ne travaille pas. Il maltraite Hannele, la fille de Johanna.
Mais voici que Berger revient, comme nouveau bourgmestre. Mattern voit là un moyen de gagner de l'argent facilement. Il envoie Hannele porter une lettre chez Berger, lettre dans laquelle il fait comprendre que la demoiselle est la fille de Berger.
Celui-ci et Mattern entrent en conflit.
Cependant, dans la rue, Johanna croise le chemin du bourgmestre, qui ne l'aperçoit pas. Elle reçoit un choc et s'écroule. Elle décède chez elle.
Mattern maltraite encore davantage Hannele, l'envoyant même mendier. Hannele veut en finir. Croyant entendre des voix, elle se jette à l'eau. Heureusement, des villageois la secourent.
Mattern est maintenant pris en grippe par tout le village, y compris les soûlards qui traînent dans le même café que lui. Berger parle de l'emprisonner. Il finit par se pendre.
Pendant ce temps, Hannele se meurt. Elle a des hallucinations. Elle voit son père la chassant; puis des anges venant vers elle. Toute la fin du film laisse planer un doute : les images sont-elles le délire d'Hannele, ou ce qui est censé lui arriver réellement ? Elle est accueillie au ciel. Un personnage, qui n'est autre que l'instituteur du village, l'accueille. Il ressemble à un saint, voire à Jésus-Christ.


Source : copie projetée à la cinémathèque française le samedi 23 décembre 2006. Noir et blanc, aucune teinte. Intertitres en français.





Margarete Schön : 1895/1985

1924



Die Nibelungen (Les Nibelungen), de Fritz Lang


Margarete y incarne Kriemhild.


Pour un extrait des Nibelungen, cliquez
ICI




1925




Wunder der schopfung, de Hanns Walter Kornblum





1927



Ein tag der rosen im august, de Max Mack




1929



Der weg durch die nacht (Le chemin dans la nuit), de Robert Dinesen




1930




Hokuspokus, de Gustav Ucicky




Das flotenkonzert von Sans-Souci (Le concert de flûte de Sans-Souci), de Gustav Ucicky





1931



Gassenhauer, de Lupu Pick



Im geheimdienst, de Gustav Ucicky




1934



Abschiedswalzer (La chanson de l'adieu), de Géza von Bolváry





1935



Victoria, de Carl Hoffmann



Mazurka, de Willi Forst







Der grune domino (Le domino vert), de Herbert Selpin




1936



Arzt aus Leidenschaft, de Hans H. Zerlett



Madchen in weiss, de Victor Janson



Moral, de Hans H. Zerlett



Anne-Marie, de Fritz Peter Buch





1937



Die grossen torheiten, de Carl Froelich




1938



Asszony a valaszuton, de Josef von Baky



Die frau am scheidewege





1939



Manner mussen so sein, d'Arthur Maria Rabenalt




Ihr erstes erlebnis (Eveil), de Josef von Báky





1942




Die entlassung, de Wolfgang Liebeneiner





1943




Du gehörst zu mir, de Gerhard Lamprecht





1944



Die feuerzangenbowle, de Helmut Weiss







1945



Kolberg, de Veit Harlan




1948



L'affaire Blum, d'Erich Engel




1949



Quartett zu fünft, de Gerhard Lamprecht




Die blauen schwerter, de Wolfgang Schleif





1950




Semmelweis - retter der mütter, de Georg C. Klaren




1953



Meines vaters pferde, de Gerhard Lamprecht




1954



Rittmeister wronski, d'Ulrich Erfurth



Herr über leben und tod, de Victor Vicas




1955



Oberwachtmeister Borck, de Gerhard Lamprecht




1960



Ich rufe Dresden

Film de télévision.






Hédy Sellami, eclairages.com.fr

acteurs et actrices | compositeurs et compositrices de musiques | producteurs, productrices, compagnies, studios | réalisateurs et réalisatrices | techniciens et techniciennes | théoriciens (ennes), historiens (ennes) du cinéma | Scénaristes et dialoguistes

Plus de 1 400 liens cinéma !

Plus de 1 400 liens cinéma !


Eclairages est, à notre connaissance, le seul support à répertorier un aussi grand nombre de sites consacrés au septième art, qui plus est classés par thèmes, continents, pays, ordre alphabétique.













La banque Nemo, un film d'une brûlante actualité



Réalisé vers 1934, l'opus de Marguerite Viel retrace l'ascension sociale d'un arriviste qui ne recule devant aucune manoeuvre pour parvenir au sommet.

Ce n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre, mais il est au moins une scène qu'il faut voir, aujourd'hui en 2013, tant elle paraît d'actualité : le conseil des ministres (notre extrait). A l'époque, cette scène, qui montre ces messieurs sous leur jour véritable, aurait d'ailleurs été censurée, coupée.

Certains prétendront que nous sommes dans la caricature : au contraire, il nous paraît que nous sommes encore au-dessous de la réalité, de notre réalité.

Toute ressemblance avec des personnages et des faits existant aujourd'hui constitue, sans doute, une coïncidence ...

Il n'empêche que l'on croirait entendre parler d'affaires actuelles, récentes, quand, par exemple, le président du Conseil rappelle au ministre des colonies qu'il a concédé des terrains à l'affairiste alors que ses subordonnés le lui avaient déconseillé; ou lorsque la question est posée de savoir comment le banquier véreux peut être en possession de documents qui auraient dû rester entre les mains du même ministre ...

Frappants échos encore avec la situation actuelle quand on rappelle au président du Conseil qu'il a plaidé pour le banquier il y a six mois ...

Aura-t-on la cruauté de remarquer aussi combien est ressemblant ce personnage d'imbécile qui tient à son poste parce qu'il est ministre pour la première fois, et depuis si peu de temps, alors qu'il était député depuis quinze ans ...

Oui, tout cela ressemble horriblement à ce qu'aujourd'hui, nous vivons en pire ...







Alfred sur les traces d'Agatha ?

Alfred sur les traces d'Agatha ?

Eclairages vous présente une nouvelle étude sur Hitchcock. Intéressons-nous plus particulièrement à ses rapports avec une Anglaise célèbre ... "la reine du crime" ... Agatha Christie. Nous allons voir que plusieurs films du cinéaste présentent d'étranges ressemblances avec certains livres de sa compatriote.





Quand Kurosawa fait appel à Ravel







Le récit de la femme violentée dans 羅生門 (Rashomon) est accompagné d'une partition inspirée du célèbre Boléro.

Démonstration en images et en musique avec l'extrait du film et le final de l'opus ravélien.













26 de nos 368 extraits de films