Hédy Sellami présente
Recherche

Extraits à venir sur Eclairages

Extraits à venir sur Eclairages
Parmi les films dont nous mettrons des séquences en ligne prochainement :

Miss Mend, de Barnet et Ozep

Les mondes futurs, sur un scénario de HG Wells

Coeurs en lutte, de Fritz Lang

Le village du péché, d'Iwan Prawow et Olga Preobrashenskaja

Othello, d'Orson Welles

Le chevalier à la rose, de Robert Wiene

The dragon painter, avec Sessue Hayakawa






De Quai des brumes à La vipère

De Quai des brumes à La vipère


Eclairages vous propose une sélection de séances, avec aussi Maurice Tourneur en ciné-concerts; Mikio Naruse; des films italiens; Jacques Prévert; Une place au soleil; William Wyler; Dreyer; Le livre de la jungle; ou encore Le Roi des rois.

Cliquez ICI










Pour la diffusion de films muets à la télévision publique


Quoi qu'en disent certains, la connaissance et la publication des films muets restent faibles, fragmentaires.

C'est particulièrement le cas des films français.

Voici qui est tout de même stupéfiant : on ne peut trouver en DVD qu'une infime minorité des oeuvres les plus marquantes signées par les cinéastes les plus célèbres : Gance, Dulac, L'Herbier, Antoine, Epstein (1) ...

Il faut parfois chercher chez des éditeurs étrangers pour dénicher une oeuvre !

Et ne parlons pas des réalisateurs davantage négligés encore : les Roussel, les Kemm, les Lion, les Hervil, les Poirier ...

N'est-il pas pour le moins étrange que ces cinégraphistes soient littéralement interdits d'antenne dans leur propre pays ?

Pour ne citer que ce seul exemple, combien de films signés Baroncelli la télévision française a-t-elle diffusés depuis qu'elle existe ?

Il ne serait pas scandaleux qu'une chaîne publique projette, ne serait-ce qu'une fois par mois, un film français muet.

Cela n'apparaîtrait tout de même pas disproportionné par rapport au nombre de gens intéressés, certes faible.

France 5 diffusant déjà des documentaires, France 3 le Cinéma de minuit, France 2 (irrégulièrement et très tard) le Ciné-club, France 4 pourrait être tenue de respecter ce minimum que l'on serait en droit d'attendre du service public.


(Notre illustration : Monte-Cristo (1929) de Fescourt : le crime dans l'auberge).




(1) ajouté le 29 mai 2014 : Epstein fait maintenant l'objet d'une édition en dvd.


288e filmographie

288e filmographie

Deux partitions pour une grève



Стачка (La grève, 1925) d'Eisenstein, peut être visionné en deux copies, avec deux musiques différentes.

L'une (ci-dessus) a été composée récemment par Pierre Jodlowski pour la cinémathèque de Toulouse. L'autre (ci-dessous) est constituée de morceaux signés Chostakovitch pour une restauration soviétique de 1969.

C'est l'occasion de constater à quel point l'accompagnement sonore d'un film muet en modifie la perception.






Raymond Kessler (1905/1984)



Dialoguiste américain qui semble avoir surtout travaillé sur les Sherlock Holmes des années 1940.
Sa carrière aurait pris fin peu après la Deuxième Guerre mondiale.






La perle des Borgia
1944




Sherlock Holmes : The pearl of death (La perle des Borgia)


Pour un extrait de La perle des Borgia, cliquez
ICI





La maison de la peur
1945


The house of fear (La maison de la peur) de Roy William Neill

Basil Rathbone est Sherlock Holmes
Nigel Bruce est le docteur Watson
Dennis Hoey est Lestrade, de Scotland Yard
Sally Shepherd est madame Monteith, la domestique des bons compagnons
Paul Cavanagh est Merrivale
Harry Cording est le marin John Simpson
Aubrey Mather est Alastair, l'un des bons compagnons
Cyril Delevanti est Raeburn
Holmes Herbert est Cosgrave
Gavin Muir est Chalmers
Leslie Denison est l'agent Bleeker


Sept hommes vivent ensemble dans la même demeure. Ils se sont donné pour nom Les bons compagnons.
Un jour, la domestique apporte une enveloppe à l'un d'entre eux : dedans, des pépins d'orange. Quelque temps après, l'individu meurt dans un horrible accident de voiture.
Régulièrement, une personne inconnue glisse sous la porte une enveloppe avec des pépins d'orange, destinée à l'un des bons compagnons, lequel meurt quelque temps après.
Or, les bons compagnons avaient contracté une police d'assurance en vertu de laquelle la personne qui survivrait aux autres, empocherait le pactole. La société d'assurance fait appel à Holmes, pensant qu'il s'agit peut-être de meurtres déguisés ...





The woman in green : de gauche à droite : Basil Rathbone, Nigel Bruce et Eve Amber
1945



The woman in green (La femme en vert) de Roy William Neill


Eve Amber est Maude, la fille de George Fenwick
Paul Cavanagh est George Fenwick
Basil Rathbone est Sherlock Holmes
Nigel Bruce est Watson
Hillary Brooke est Lydia, la femme en vert
Henry Daniell est Moriarty
Matthew Boulton est l'inspecteur Gregson

Coulter Irwin est le caporal Williams, que l'on a hypnotisé pour qu'il tue Holmes
Tony Ellis est Carter, le jeune homme que l'on hypnotise lors d'une séance publique


A Londres, des femmes sont tuées, et, à chaque fois, on leur coupe un doigt.
Holmes comprend qu'il s'agit d'une machination diabolique montée par Moriarty : des hommes sont séduits par une complice de Moriarty, Lydia, la femme en vert, qui les hypnotise et les drogue. Après avoir passé la soirée avec elle, ils se réveillent, le lendemain, ignorant ce qu'ils ont fait pendant la nuit, mais avec un doigt de femme dans leur poche : dès lors, ils s'imaginent avoir eu une crise de folie et être les auteurs des crimes atroces dont la presse se fait l'écho. Moriarty se charge alors de les faire chanter.
C'est ce qui arrive notamment à George Fenwick, dont la fille, Maude, consulte Holmes. Mais Fenwick est assassiné avant qu'il n'ait pu témoigner.
Puis, un certain Williams est, à son tour, hypnotisé : dans un état second, sans se rendre compte de ce qu'il fait, il doit tuer Holmes. Heureusement, il échoue. La bande à Moriarty l'élimine pour que lui non plus ne puisse pas témoigner.
Finalement, Holmes se rend chez la femme en vert et accepte de se faire hypnotiser : on vérifie qu'il ne ressent rien quand on lui enfonce une aiguille ou un couteau; on lui ordonne de rédiger une lettre selon laquelle il veut se suicider, puis de monter sur le bord de la terrasse et de marcher : il va tomber, infailliblement.
Watson et la police surviennent. Holmes révèle alors qu'il n'était pas du tout hypnotisé : il faisait semblant. Il avait pris un produit qui rend insensible à la douleur, afin de tromper ses ennemis.
Moriarty tente de s'échapper et tombe plusieurs mètres plus bas : c'en est fini de lui.






Mission à Alger : à gauche, Marjorie Riordan
1945


Pursuit to Algiers (Mission à Alger) de Roy William Neill



Marjorie Riordan est Sheila Woodbury
Basil Rathbone est Sherlock Holmes
Nigel Bruce est le docteur Watson
Leslie Vincent est Nicolas, le jeune homme que Watson fait passer pour son neveu
Rosalind Ivan est madame Dunam
Martin Kosleck est Mirko, l'un des tueurs qui doivent éliminer le prince
Morton Lowry est Sanford, le vrai prince, qui voyage en tant que barman
Gerald Hamer est l'un des archéologues que Watson prend pour des espions


Sherlock Holmes doit protéger le prince de (Rhovénie ?), que certains veulent éliminer avant qu'il ne parvienne à Alger.
Holmes et Watson accompagnent le prince dans son voyage en train. Ils le font passer pour un certain Nicolas, neveu de Watson.
Trois tueurs sont présents dans le train, dont un dénommé Mirko, qui tente de liquider Holmes.
A l'approche d'Alger, les trois individus parviennent à capturer Nicolas.
Mais Holmes révèle qu'en réalité, le jeune homme qui a été enlevé n'était pas le prince : il jouait le rôle du leurre.
Le vrai prince n'est autre que le monsieur qui travaillait comme steward ou barman.
Holmes a réussi sa mission.


Pour un extrait de Pursuit to Algiers, cliquez
ICI



Le train de la mort
1946



Terror by night (Le train de la mort), de Roy William Neill



Gerald Hamer est Shallcross, passager du train, qui transporte une théière volée
Janet Murdoch est la compagne de Shallcross
Basil Rathbone est Sherlock Holmes
Nigel Bruce est le docteur Watson
Dennis Hoey est Lestrade, de Scotland Yard
Renee Godfrey est Vivian Vedder, passagère qui prétend ramener le corps de sa défunte mère dans un cercueil
Frederick Worlock est le professeur Kilbane, autre passager du train
Alan Mowbray est le sinistre Moran, qui se fait passer pour le major Duncan-Bleek, ancien officier à l'armée des Indes

Bobby Wissler est le fils du fabricant de cercueils, au début du film
Geoffrey Steele est Ronald Carstairs, le fils de Lady Carstairs
Mary Forbes est Lady Carstairs, la mère de Ronald


Lady Carstairs et son fils, Ronald, doivent prendre le train avec un inestimable joyau, l'Etoile de Rhodésie.
Le fils Carstairs a chargé Holmes de veiller à ce qu'aucun incident ne survienne pendant le voyage. Holmes est accompagné de Watson, et doit faire avec l'inévitable inspecteur Lestrade, de Scotland Yard. De plus, Watson a amené avec lui un certain Duncan-Bleek, qu'il présente comme un ancien camarade de l'armée des Indes.
Ronald Carstairs est retrouvé assassiné dans son wagon : l'Etoile de Rhodésie a disparu. En réalité, non : car Holmes avait pris la précaution de substituer une copie au véritable bijou, qu'il remet à Lestrade.
On suspecte et interroge les passagers : un certain Kilbane, qui affirme être professeur; une jeune femme, Vivian Vedder, qui fait transporter un cercueil; un vieux couple, les Shallcross.
Quelqu'un tente de précipiter Holmes du train en marche. Heureusement, le détective en réchappe.
Puis, c'est Lestrade qui est assommé : le bijou est, cette fois, bel et bien volé.
Holmes démasque le prétendu major Duncan-Bleek : c'est, en réalité, le tristement célèbre Moran, bandit redoutable. Il agissait avec un complice qui voyageait clandestinement à bord, et qui se chargeait d'éliminer les gêneurs, complice que Moran a liquidé quand il n'en a plus eu besoin.
Moran est neutralisé et l'Etoile de Rhodésie sauvegardée.





Dressed to kill : à droite, Patricia Morison
She-wolf of London, de Jean Yarbrough




Dressed to kill (La clef) de Roy William Neill

Avec :
Basil Rathbone : Sherlock Holmes
Nigel Bruce : le docteur Watson
Patricia Morison : Hilda Courtney
Frederick Worlock : colonel Cavanaugh
Sally Shepherd : la marchande de tabac

Un ami de Watson est tué par des malfrats qui lui volent une boîte à musique sans valeur, tout en délaissant les autres boîtes de sa collection, pourtant beaucoup plus prisées.
Les malfrats semblent à la recherche d'autres boîtes identiques, qui ont toutes été fabriquées par un certain truand en prison.
Holmes finit par comprendre que la musique cache un code, qu'il déchiffre.
Ce code doit permettre aux complices du truand de localiser et de récupérer les doubles des planches avec lesquelles sont fabriqués les billets de la banque d'Angleterre.
Les gangsters sont finalement arrêtés alors qu'ils pensaient avoir mis la main sur les planches.






Raymond Kessler (1905/1984)
Black angel (L'ange noir) de Roy William Neill

Avec :
Peter Lorre
Dan Duryea
June Vincent
Broderick Crawford
Wallace Ford










Raymond Kessler (1905/1984)
The brute man



Avec :

Rondo Hatton











Hédy Sellami

acteurs et actrices | compositeurs et compositrices de musiques | producteurs, productrices, compagnies, studios | réalisateurs et réalisatrices | techniciens et techniciennes | théoriciens (ennes), historiens (ennes) du cinéma | Scénaristes et dialoguistes

Plus de 1 400 liens cinéma !

Plus de 1 400 liens cinéma !


Eclairages est, à notre connaissance, le seul support à répertorier un aussi grand nombre de sites consacrés au septième art, qui plus est classés par thèmes, continents, pays, ordre alphabétique.













La banque Nemo, un film d'une brûlante actualité



Réalisé vers 1934, l'opus de Marguerite Viel retrace l'ascension sociale d'un arriviste qui ne recule devant aucune manoeuvre pour parvenir au sommet.

Ce n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre, mais il est au moins une scène qu'il faut voir, aujourd'hui en 2013, tant elle paraît d'actualité : le conseil des ministres (notre extrait). A l'époque, cette scène, qui montre ces messieurs sous leur jour véritable, aurait d'ailleurs été censurée, coupée.

Certains prétendront que nous sommes dans la caricature : au contraire, il nous paraît que nous sommes encore au-dessous de la réalité, de notre réalité.

Toute ressemblance avec des personnages et des faits existant aujourd'hui constitue, sans doute, une coïncidence ...

Il n'empêche que l'on croirait entendre parler d'affaires actuelles, récentes, quand, par exemple, le président du Conseil rappelle au ministre des colonies qu'il a concédé des terrains à l'affairiste alors que ses subordonnés le lui avaient déconseillé; ou lorsque la question est posée de savoir comment le banquier véreux peut être en possession de documents qui auraient dû rester entre les mains du même ministre ...

Frappants échos encore avec la situation actuelle quand on rappelle au président du Conseil qu'il a plaidé pour le banquier il y a six mois ...

Aura-t-on la cruauté de remarquer aussi combien est ressemblant ce personnage d'imbécile qui tient à son poste parce qu'il est ministre pour la première fois, et depuis si peu de temps, alors qu'il était député depuis quinze ans ...

Oui, tout cela ressemble horriblement à ce qu'aujourd'hui, nous vivons en pire ...







Alfred sur les traces d'Agatha ?

Alfred sur les traces d'Agatha ?

Eclairages vous présente une nouvelle étude sur Hitchcock. Intéressons-nous plus particulièrement à ses rapports avec une Anglaise célèbre ... "la reine du crime" ... Agatha Christie. Nous allons voir que plusieurs films du cinéaste présentent d'étranges ressemblances avec certains livres de sa compatriote.





Quand Kurosawa fait appel à Ravel







Le récit de la femme violentée dans 羅生門 (Rashomon) est accompagné d'une partition inspirée du célèbre Boléro.

Démonstration en images et en musique avec l'extrait du film et le final de l'opus ravélien.













22 de nos 331 extraits de films

Répertoire des films noirs américains



Eclairages met en ligne un répertoire des films noirs américains, classés par compagnie cinématographique et par ordre alphabétique.

Pour chaque film, le générique, le résumé, des photogrammes et un ou plusieurs extraits.

Le répertoire sera progressivement enrichi.









Paramount


RKO


Twentieth Century Fox


Universal