Hédy Sellami présente
Recherche

Extraits à venir sur Eclairages

Extraits à venir sur Eclairages
Parmi les films dont nous mettrons des séquences en ligne prochainement :

Miss Mend, de Barnet et Ozep

Les mondes futurs, sur un scénario de HG Wells

Coeurs en lutte, de Fritz Lang

Le village du péché, d'Iwan Prawow et Olga Preobrashenskaja

Othello, d'Orson Welles

Le chevalier à la rose, de Robert Wiene

The dragon painter, avec Sessue Hayakawa






De Quai des brumes à La vipère

De Quai des brumes à La vipère


Eclairages vous propose une sélection de séances, avec aussi Maurice Tourneur en ciné-concerts; Mikio Naruse; des films italiens; Jacques Prévert; Une place au soleil; William Wyler; Dreyer; Le livre de la jungle; ou encore Le Roi des rois.

Cliquez ICI










Pour la diffusion de films muets à la télévision publique


Quoi qu'en disent certains, la connaissance et la publication des films muets restent faibles, fragmentaires.

C'est particulièrement le cas des films français.

Voici qui est tout de même stupéfiant : on ne peut trouver en DVD qu'une infime minorité des oeuvres les plus marquantes signées par les cinéastes les plus célèbres : Gance, Dulac, L'Herbier, Antoine, Epstein (1) ...

Il faut parfois chercher chez des éditeurs étrangers pour dénicher une oeuvre !

Et ne parlons pas des réalisateurs davantage négligés encore : les Roussel, les Kemm, les Lion, les Hervil, les Poirier ...

N'est-il pas pour le moins étrange que ces cinégraphistes soient littéralement interdits d'antenne dans leur propre pays ?

Pour ne citer que ce seul exemple, combien de films signés Baroncelli la télévision française a-t-elle diffusés depuis qu'elle existe ?

Il ne serait pas scandaleux qu'une chaîne publique projette, ne serait-ce qu'une fois par mois, un film français muet.

Cela n'apparaîtrait tout de même pas disproportionné par rapport au nombre de gens intéressés, certes faible.

France 5 diffusant déjà des documentaires, France 3 le Cinéma de minuit, France 2 (irrégulièrement et très tard) le Ciné-club, France 4 pourrait être tenue de respecter ce minimum que l'on serait en droit d'attendre du service public.


(Notre illustration : Monte-Cristo (1929) de Fescourt : le crime dans l'auberge).




(1) ajouté le 29 mai 2014 : Epstein fait maintenant l'objet d'une édition en dvd.


288e filmographie

288e filmographie

Deux partitions pour une grève



Стачка (La grève, 1925) d'Eisenstein, peut être visionné en deux copies, avec deux musiques différentes.

L'une (ci-dessus) a été composée récemment par Pierre Jodlowski pour la cinémathèque de Toulouse. L'autre (ci-dessous) est constituée de morceaux signés Chostakovitch pour une restauration soviétique de 1969.

C'est l'occasion de constater à quel point l'accompagnement sonore d'un film muet en modifie la perception.






Analyses de films



Dans notre rubrique gros plan, 23 études, allant de Welles à Toyoda en passant par Gréville, Fritz Lang, Renoir, Hitchcock, Ingmar Bergman, L'Herbier, le cinéma chinois, Nolan, Pollack, Rodriguez, Duvivier, George Lucas, Ridley Scott, Clouzot, Bibal, Henri Desfontaines, Cukor, Léonce Perret, Cecil B. DeMille, ou encore Roger Lion.

Le 29 novembre 2009, nous avons enrichi notre étude Quand Hitchcock est hanté par Gaby Morlay avec un extrait de La maison du docteur Edwardes (s'ajoutant à celui que nous avons intégré dans les filmographies de Gregory Peck et d'Ingrid Bergman).





Pépé le moko (1937), de Julien Duvivier


Notre étude sur le réalisateur français Jacques de Baroncelli paraîtra à une date indéterminée.

Vous n'avez qu'à cliquer sur les mots en bleu pour faire apparaître les analyses correspondantes. Lorsque des mots ou groupes de mots apparaissent en bleu dans le corps d'une étude, cliquez aussi pour être dirigé sur la page adéquate.




De Fred Astaire à Welles, où l'on voit que, dans La dame de Shanghaï, Welles s'est souvenu, consciemment ou inconsciemment, d'une comédie musicale avec Fred Astaire et Ginger Rogers.

Le rire de la foule, ou les rapports qui peuvent exister entre une oeuvre peu connue d'Ingmar Bergman et un film muet de King Vidor.

Un chant rose de sang, exposé de motifs communs à trois oeuvres montrées dans le cadre de la rétrospective du cinéma chinois à Paris.

Quand Hitchcock est hanté par Gaby Morlay, plongée dans les méandres du film La maison du docteur Edwardes.

Pépé le moko, prisonnier des ténèbres, analyse de l'un des plus grands succès du tandem Gabin/Duvivier.

La femme sur la Lune, un rêve érotique, ou la métaphore sexuelle dans ce qui est bien plus un film d'amour qu'une oeuvre de science-fiction.

La grande illusion, réservoir de scènes, où l'on voit que plusieurs scènes du film de Renoir ont inspiré d'autres cinéastes

L'enfant de Paris, un film patriotique, ou comment une intrigue policière métaphorise les conflits guerriers

Des Nibelungen à M le maudit, réflexion sur les rapports troublants entre deux oeuvres de Fritz Lang.

Feu Mathias Sandorf, analyse des rapports entre quatre films, Mathias Sandorf, Feu Mathias Pascal, Le comte de Monte-Cristo et La mort aux trousses.

Les vertiges de madame Aki, réminiscences hitchcockiennes dans un film du réalisateur japonais Shiro Toyoda, Madame Aki.

Une circulation universelle, étude sur l'oeuvre du réalisateur japonais Shiro Toyoda.

Le dossier Hitchcock/Perret, ressemblances fascinantes entre quelques oeuvres parmi les plus connues du maître anglais, et certains films du cinégraphiste français.

Dark Vador, ou George Bush au Royaume du Ciel, ou comment Star wars III parle métaphoriquement des conflits présents et de l'Amérique d'aujourd'hui, dont Kingdom of heaven traite explicitement.

Hussein city, ou Bagdad à New-York, comment Sin city transpose au polar les atrocités de la guerre en Irak.

Abécédaire des hantises d'Hollywood, obsessions communes à cinq films américains : Batman begins, L'interprète, Sin city, Star wars III, Kingdom of heaven.

13 secrets derrière la porte, réminiscences diverses dans Le secret derrière la porte, de Fritz Lang.

Clouzot le révolté, analyse d'un scénario écrit par Clouzot pour Le révolté, de Léon Mathot.

La règle du bled, ou dans quelle mesure Le bled (1929) de Jean Renoir, annonce La règle du jeu.

Quand l'armée fait son cinéma, analyses de bandes rares telles que, par exemple, L'Alsace attendait, Les enfants de France pendant la guerre, En dirigeable sur les champs de bataille, La belle vie ou encore La bataille du Tonkin.

Forfaiture d'un homme perdu qui a tué, stéréotypes sur le couple bourgeois, l'épouse frivole, l'Asiatique, dans Forfaiture, J'ai tué et Je suis un homme perdu.

Les 1 000 mémoires du docteur Edwardes, la psychanalyse, les schizophrènes, les amnésiques, les incendiaires, les enfants sacrifiés, de Cukor à Hitchcock en passant par John Brahm, de Spellbound à Two-faced woman en passant par A woman's face, Soudain l'été dernier, Hangover square, Psycho, Vertigo, Notorious, ou encore Citizen Kane.

Alfred sur les traces d'Agatha ?, analogies entre certains films d'Alfred Hitchcock et deux livres d'Agatha Christie avec lesquels ils sembleraient a priori n'avoir aucun rapport.




Hédy Sellami, eclairages.com.fr

éclairages mode d'emploi | édito | agenda | décors | flash-back | générique | gros plan | liens | Glossaire

Plus de 1 400 liens cinéma !

Plus de 1 400 liens cinéma !


Eclairages est, à notre connaissance, le seul support à répertorier un aussi grand nombre de sites consacrés au septième art, qui plus est classés par thèmes, continents, pays, ordre alphabétique.













La banque Nemo, un film d'une brûlante actualité



Réalisé vers 1934, l'opus de Marguerite Viel retrace l'ascension sociale d'un arriviste qui ne recule devant aucune manoeuvre pour parvenir au sommet.

Ce n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre, mais il est au moins une scène qu'il faut voir, aujourd'hui en 2013, tant elle paraît d'actualité : le conseil des ministres (notre extrait). A l'époque, cette scène, qui montre ces messieurs sous leur jour véritable, aurait d'ailleurs été censurée, coupée.

Certains prétendront que nous sommes dans la caricature : au contraire, il nous paraît que nous sommes encore au-dessous de la réalité, de notre réalité.

Toute ressemblance avec des personnages et des faits existant aujourd'hui constitue, sans doute, une coïncidence ...

Il n'empêche que l'on croirait entendre parler d'affaires actuelles, récentes, quand, par exemple, le président du Conseil rappelle au ministre des colonies qu'il a concédé des terrains à l'affairiste alors que ses subordonnés le lui avaient déconseillé; ou lorsque la question est posée de savoir comment le banquier véreux peut être en possession de documents qui auraient dû rester entre les mains du même ministre ...

Frappants échos encore avec la situation actuelle quand on rappelle au président du Conseil qu'il a plaidé pour le banquier il y a six mois ...

Aura-t-on la cruauté de remarquer aussi combien est ressemblant ce personnage d'imbécile qui tient à son poste parce qu'il est ministre pour la première fois, et depuis si peu de temps, alors qu'il était député depuis quinze ans ...

Oui, tout cela ressemble horriblement à ce qu'aujourd'hui, nous vivons en pire ...







Alfred sur les traces d'Agatha ?

Alfred sur les traces d'Agatha ?

Eclairages vous présente une nouvelle étude sur Hitchcock. Intéressons-nous plus particulièrement à ses rapports avec une Anglaise célèbre ... "la reine du crime" ... Agatha Christie. Nous allons voir que plusieurs films du cinéaste présentent d'étranges ressemblances avec certains livres de sa compatriote.





Quand Kurosawa fait appel à Ravel







Le récit de la femme violentée dans 羅生門 (Rashomon) est accompagné d'une partition inspirée du célèbre Boléro.

Démonstration en images et en musique avec l'extrait du film et le final de l'opus ravélien.













22 de nos 331 extraits de films

Répertoire des films noirs américains



Eclairages met en ligne un répertoire des films noirs américains, classés par compagnie cinématographique et par ordre alphabétique.

Pour chaque film, le générique, le résumé, des photogrammes et un ou plusieurs extraits.

Le répertoire sera progressivement enrichi.









Paramount


RKO


Twentieth Century Fox


Universal